Rechercher

Ecrire une nouvelle

Voilà un exercice auquel je me suis pliée, pour la première fois. La nouvelle est un format littéraire court, très apprécié des lecteurs mais qui réponds à des codes précis. Mais avant de vous donner mon expérience et ressenti, commençons par le commencement.




C’est quoi une nouvelle ?

Déjà une nouvelle est un texte très court. C’est d’ailleurs la concision qui marque la principale différance puisqu’on y retrouve la même narration, des dialogues et des effets littéraires semblables. Egalement, tous les gens peuvent être traités sous forme de nouvelle. Mais attention, ce n’est pas une fable ou un conte. Contrairement à eux, la nouvelle n’implique pas d’enseignement ou de morale.

Etant donné que la nouvelle doit être courte, les descriptions doivent être précises. Le texte doit être articulé et équilibré de manière que le récit soit soigné. Comme il y a peu de mots, chaque mot a son importance. Ce format permet d’expérimenter, de s’essayer à la construction d’un récit, d’une intrigue, d’évaluer ses idées avant de développer le tout dans un roman.


Alors quel a été mon vécu dans cette expérience ?

En toute honnêteté, au début je n’avais pas vraiment compris le principe : une nouvelle doit traiter une intrigue. Je suis habituée à écrire sur plusieurs thèmes, sur plusieurs sous intrigues et là, je devais restée focalisée sur une seule chose. Cela m’a posé souci, vu que le thème que j’avais choisi traité déjà de deux sujets distincts. Mais je n’ai pas lâché prise et à l’aide de mes collaboratrices autrices, j’ai monté un plan. Moi qui me défends comme une paysagiste, pour cette nouvelle, j’ai été obligé de tout structurer. Pour que le récit soit rythmé, que le lecteur plonge directement dans l’intrigue, tout en incorporant les péripéties surprenantes et la chute percutante.



Finalement et étonnamment, j’ai aimé cet exercice. J’ai du sortir de ma zone de confort, et me challenger. Et aussi bien entourée, c’est vraiment chouette. Egalement, j’ai aimé mettre en scène mon personnage de Julia (une des 4 héroïnes de mon roman à paraitre en juin). Après avoir parler d’elle pendant un roman entier entourée de ses meilleures amies, je la retrouvais dans un autre univers, en personnage principale. J’ai aimé lui permettre de continuer à vivre en dehors de mon roman, et je pense avoir pris nettement goût à cela.


Alors quoi, c’est peut-être que bientôt d’autres nouvelles sortiront ?


A bientôt,

De ma plume à ton cœur


Virginie



1 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout