Rechercher

Premier vrai post

Dernière mise à jour : 6 oct. 2021

C'est le premier post qui va lancer mon blog et je ne sais pas quoi dire ^^ !


Je me cherche un peu, je ne sais pas trop de quoi je veux parler sur ce blog. J'aborde déjà beaucoup de choses sur Instagram et je ne veux pas faire de doublon avec ici. Alors après mûres réflexions j'ai décidé de me présenter à vous dans ce premier post. Mais une présentation qui sort un peu de l'ordinaire. Avant de me lancer dans l'autoédition, j'étais très active sur une plateforme d'écriture, Scribay. En plus de pouvoir mettre en ligne nos textes afin d'avoir des retours de lecteurs, de pouvoir échanger autour de divers sujets et se faire corriger, Scribay propose des défis d'écriture. Quand je n'avais pas l'inspiration pour mes romans, j'adorais me lancer dans ces défis. Cela me stimuler beaucoup, et en même temps, ça me permettait de continuer à écrire.


Pour ce post de présentation, je vous propose donc de partager avec vous l'un de ces défis, qui avait pour consigne de se présenter à travers un portrait chinois.




"Et si on se présentait ?


"Toute l'assemblée était en train de me dévisager. Je n'aimais pas ce genre d'exercice. Me tenir debout, devant plus de deux personnes, me terrorisait complètement. Alors, être là, avec ma feuille de papier, devant 99 étudiants et mon professeur… j'allais défaillir ! Je sentais mon cœur exploser dans ma poitrine, mes jambes flageoler sous le poids de mon corps, mon estomac danser la salsa au fond de mon ventre…


Quand vous voulez Virginie.


Je remerciai d'un faux signe de tête Monsieur Dubois, essuyai rapidement une goutte de sueur qui venait de couler dans ma nuque et je me lançai.


Si j'étais un animal, je serais un chat. C'est classique, mais tout dans la vie du chat me correspond : ça dort la plupart du temps, ne mange qu'en cas de faim et le reste du temps, parcours le monde. Libre de tout.

Si j'étais un végétal, je serai une rose. Car, pour moi, il n'y a pas de fleur plus belle. Elle est gracieuse, légère, romantique avec ses pétales et son odeur enivrante. Et à la fois, piquante, sur la défensive avec ses épines. Attirante mais sauvage.

Si j'étais un pays, je serai l'Espagne. Car, leur langue est chantante, leur rythme de vie est chaleureux, leur patrimoine culturel est magnifique, leur pays détient différents paysages plus variés les uns que les autres. Vamos !

Si j'étais un sport, je serai la danse. Classique, Hip-Hop, Jazz, Flamenco, Oriental, Valse, Quick-step, Tchatcha, Tango, Salsa, Mambo… n'importe laquelle. J'aime bouger sur une musique, la liberté de faire ce qu'il me plait comme si personne ne me regardait.

Si j'étais une musique, je serai n'importe laquelle, mais au piano. Céline Dion ou Bruno Mars, Patrick Bruel ou Marron 5, Hélène Ségara ou Evanescence, j'écoute de tout, tant que la mélodie me parle. Et que les paroles ont un vrai sens.

Si j'étais une touche de clavier d'ordinateur, je serai l'espace. Pour toujours avancer, et ne jamais reculer.

Si j'étais un vêtement, je serai une robe. Une robe d'été à volants, fleurie, avec des petites manches courtes, qui fait ressortir le bronzage naissant.

Si j'étais un objet, je serai un appareil photo. Pour immortaliser tous les instants magiques que l'on vit et ne jamais les oublier. Un clic, pour la vie.

Si j'étais une couleur, je serai le jaune. Le soleil, l'énergie, un poussin ou un canari, une tulipe ou une jonquille. La joie de la vie.

Si j'étais un véhicule, je serai un vélo. Pour pouvoir me déplacer avec rapidité si nécessaire, mais surtout pour pouvoir profiter du paysage quand je le veux. Pour m'arrêter quand bon me semble et profiter de l'air frais.

Si j'étais un meuble, je serai un lit. Car me retrouver dans mon cocon chaque soir est le meilleur moment de ma journée. Me retrouver, moi et mes pensées, moi et mes rêves, moi et mes regrets, moi et mes idées.

Si j'étais un personnage historique, je serai Anna Fisher, première femme à être aller dans l'espace. Première mère. Comme quoi, on peut être une femme, et une épouse, et une mère, et être libre.

Si j'étais un personnage de fiction, je serai Hermione Granger. Car je suis de la génération Harry Potter, que j'ai toujours pu m'identifier à elle : l'intello, tellement proche de ses amis qu'elle ferait tout pour eux. Et puis, maitriser la magie, ça serait super cool, faut se le dire ! Stupéfix !

Si j'étais un plat, je serai un poulet vindaloo indien. Car je suis douce et tendre comme du poulet, mais piquante et épicée comme la sauce vindaloo.

Si j'étais un signe de ponctuation, je serai une virgule. Car je n'aime pas mettre de point final.

J'avais lu mon portrait chinois, comme demandé par mon professeur, d'une traite, presque d'un souffle. Quand je finis par relever les yeux vers l'assemblée, tout le monde applaudissait, sans réel entrain, et je rejoignis ma place dans l'amphithéâtre. Ludivine se leva, et commença elle aussi à lire son portrait. Sans vraiment l'écouter, je me rendis compte que je m'étais peut-être stressée pour rien. Car finalement, malgré cet exercice pour apprendre à se connaitre les uns les autres, tout le monde était concentré sur soi, sur son portrait, sur le fait de parler en public, et non sur celui qui est en train de se livrer à cœur ouvert. La société actuelle représentait dans une promotion : stressée du regard extérieur, des jugements, sans jamais prêter attention réellement aux gens qui nous entourent"


Et il en est de même avec ce premier post. Capitale pour moi mais tellement dérisoire pour le reste du monde !

J'espère que ce post vous a plu,

N'hésitez pas à partager votre propre portrait chinois en commentaires, ou me dire ce que vous en avez pensé.


Au plaisir d'échanger avec chacun d'entre vous,


A bientôt,

Tendrement,

Virginie.



20 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout