Rechercher

Salon du livre de Vic en Bigorre

Ce samedi 17 septembre, je suis partie de la maison un poil stressée. J’ai mis une jolie robe verte, j’ai chaussé mes plus belles et jolies chaussures, et je suis partie. Durant le trajet en voiture, je me suis dit que je devais ranger ma timidité et être sûre de moi. Je devais en profiter à fond ! Mais, quand j’ai pointé mon nez au salon du livre de Vic en Bigorre, j’ai été impressionnée : tous ses auteurs présents, ces éditeurs, ces libraires. Une gentille dame m’a donné un badge à mon nom et l’espace d’un instant, j’ai cru que j’étais une imposteur.


Puis, j’ai vu les noms affichés sur la programmation, et j’ai vu mon nom. Au fond de moi, je me suis dit que c’était une erreur. Mais quand je l’ai vu, posé sur une table, j’ai bien compris : j’étais au bon endroit. J’étais à ma place. Ma table, ma chaise, mon prénom. J’ai installé mes romans, mes affaires. J’ai commencé à discuter avec les auteurs autour de moi, et les lecteurs ont défilé. J’ai trouvé ma place dans ce salon mais aussi tout court. Sans jouer à être quelqu’un d’autre parce que ce n’est pas moi. J’ai pu être selon les moments à la fois timide et bavarde, à la fois sociable et solitaire, à la fois attentive et généreuse.


J’ai pu rencontrer en vrai Virginie Lloyd et Anaïs Weibel Romancière mais aussi faire de très belles rencontres comme Chris Red. J’ai aimé découvrir de nouveaux auteurs, adoré écouter des écrivains passionnés parler de leurs livres. Ce fut une très belle expérience, pour laquelle j’ai hâte de réitérer.



A très bientôt,

De ma plume à ton cœur,


Virginie



4 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout