Rechercher

& si on changeait d'angle ? (partie 2)

Si vous étiez là il y a un mois, vous aviez découvert un texte inédit que j'avais écrit suite à un défi d'écriture : écrire un Disney du point de vue du méchant.


Après avoir parlé du Capitaine Crochet, aujourd'hui je vous propose un nouveau texte inédit du point de vue d'un autre méchant Disney.





Vanessa & Hans


"Dans le château doré, Vanessa est là, penaude. Elle erre, telle une âme en perdition. Elle oscille entre les tours entremêlées, entre ces poteaux tels des tuyaux d’orgue. Comment pouvait-il la répudier ? Elle, sa femme, depuis tant d’années. Sa reine ! Elle savait qu’il voulait des enfants. Évidemment qu’il en voulait, il avait besoin d’une descendance en bon roi qu’il était. Mais pourquoi ne prenait-il pas une autre compagne simplement ? Vanessa pouvait accepter cela, elle l’aimait. Elle aurait pu le partager s’il lui avait demandé. Évidemment que c’était mal vu dans la cour, que ça aurait jazzé et bullé, car un roi n’a qu’une seule reine. Mais de là à la répudier… il avait des maîtresses ! Ça personne n’allait aller le clamer. Ils chuchotaient tous derrière son dos, mais personne n’allait oser l’affirmer. Alors, pourquoi ne pas mettre enceinte une de ses courtisanes et déclarer l’enfant comme légitime de leur couple royal ? Elle serait toujours sa femme et sa reine, et il serait toujours roi avec une filiation. Plus Vanessa pensait à cette idée, plus elle la trouvait bonne.


Et lui, ce vieux Red, au lieu d’y réfléchir, il avait ri. Telle une otarie. À gorge déployée. Quel manque de respect envers sa dame ! Il avait ri et avait demandé à ses gardes de l’escorter vers la sortie de la salle du trône. En lui hurlant qu’elle avait une heure pour récupérer ses affaires et partir. Une heure pour mettre en valise cinq ans de sa vie. Une heure pour dire au revoir à sa jeunesse, à son couple et à son avenir. Après toutes ses années, après leur vie conjugale et leurs années partagées, il l’a répudié comme on arrachait la tête d’une crevette.


En quittant le palais, elle posa ses valises et elle l’observa une dernière fois. Elle se souvint de la première fois qu’elle l’avait vu. Émerveillée avec ses yeux de jeune femme. Son père l’avait amené pour rencontrer le roi qui cherchait une épouse. Elle n’avait pas voulu y aller, elle était déjà amoureuse de Hans. Elle ne voulait pas se marier avec un autre que lui… Mais lors du trajet, son père lui avait raconté ses problèmes d’argent, ses dettes de jeu… « tu seras bien avec ce roi » qu’il lui avait dit. Elle s’était sacrifiée, pour lui, pour sa famille. Et maintenant elle le regrettait. Le voyait-il son père ce mariage éclaté en un lamentable échec ? Depuis sa tombe, probablement pas non. En observant cette maison qu’elle avait bien connue, elle se jura de se venger. Elle se promit de lui faire payer cette répudiation. La vengeance est un plat qui se mange froid, cru même c’est meilleur !


Elle repartit dans sa première demeure, vide maintenant. Toute sa famille avait péri il y a de ça deux ans, il ne restait plus qu’elle maintenant. Rejetée, seule. Au bout d’un petit moment, elle partit revoir Hans. Il ne l’avait pas oublié et le fait qu’elle le quitte l’avait brisé et il s’était tourné vers les forces obscures. Il était devenu un puissant sorcier qui proposait aux âmes perdues de réaliser leurs rêves grâce à sa magie. Ils s’unirent comme ils auraient aimé le faire il y a de ça quelques années et il lui apprit la magie et toutes ses connaissances. Elle finit par mettre de côté son plan de vengeance pendant quelques années, elle était enfin heureuse. Le fait qu’elle ne puisse pas avoir d’enfants ne dérangeait pas Hans et finalement, sa vie de reine ne lui manquait pas le moins du monde. Jusqu’à ce que son premier amour meure, tué par accident lors d’une saison de pêche. Lors des obsèques, elle reçut un courrier de la cour pour lui souhaiter ses condoléances. Cela réveilla la douleur, et elle décida de reprendre sa vengeance. Avec toute la magie qu’il lui avait apprise. Pour le venger. Et se venger.


En reprenant sa vengeance, elle découvrit que son roi avait épousé sa pire ennemie, Athéna, et avait eu plusieurs filles. L’une d’elles s’appelait exactement comme elle avait toujours voulu appeler sa fille. Il le savait, et il lui avait volé. Délibérément. Elle décida de changer d’apparence et de nom et de mener sa vengeance, contre sa pire ennemie, contre son roi. C’est comme ça que naquit Ursula, la sorcière des mers"


Alors, ce changement d'angle vous a plu ?

N'hésites pas à me partager ton avis en commentaires, je prendrais plaisir à te répondre !


A bientôt,

Tendrement,


Virginie.

2 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout