Rechercher

Autoédition (Partie 2)

Je vous ai laissé avec les dernières relectures et corrections du manuscrit après le passage chez ma bêtalectrice/correctrice. Quelles sont les prochaines étapes ?





Et bien, c'est la mise en page ! Il faut choisir dans quel format on veut publier son roman, sur quelle plateforme etc. Pour ma part, pour mon premier roman, j'ai choisi de passer par Amazon KDP pour sa simplicité et sa rapidité. Je trouvais qu'Amazon était une bonne béquille quand on se lance pour la première fois dans l'autoédition car il porte plusieurs casquettes, et le tout gratuitement ! Une fois ce choix fait, j'ai regardé les formats qu'il proposait et j'ai téléchargé le gabarit correspondant gratuitement sur Amazon KDP. Jusqu'à là, c'est pas bien sorcier me direz-vous.


Mais là commence la longue étape de la mise en page. Après avoir copié collé mon texte sur le gabarit Amazon, il a fallu tout reprendre pour faire la mise en page parfaitement. Choisir la police et la taille (dans mon cas, je suis restée sobre avec la Times New Roman en taille 12). On justifie bien le texte, on vérifie les espaces qu'ils soient bien insécables, ainsi que les tirets de dialogues, qu'ils soient bien cadratins. Puis on regarde les sauts de page à la fin des chapitres, on modifie les titres des chapitres pour les distinguer du corps de texte. On vérifie que nos débuts de chapitres sont bien sur les pages impaires, ainsi que l'absence de pagination sur les dernières pages de chapitres et pages blanches. Bref, je ne vais pas tout énumérer, vous trouverez des listes bien plus claires sur internet, mais vous voyez le genre. Un travail important qui à la fin peut nous donner de sacré maux de tête.


Puis, il faut penser à sa couverture. Si vous êtes comme moi, c'est l'une des premières choses à laquelle vous avez pensé. Pour mon premier roman, j'avais la couverture avant même le roman en lui même ! ^^ ! On choisi quelque chose qui correspond bien au genre de notre histoire, on évite les photos de mauvaises qualités ou les dessins non professionnels. On peut se servir de l'application Canva pour réaliser soi-même ses couvertures gratuitement avec des photos libre de droits si on le souhaite. Dans mon cas, j'ai décidé de prendre les services d'un graphiste : la couverture est la première chose que voit le lecteur. C'est ce qui attire l'œil, c'est vraiment une chose sur laquelle il faut être parfait. Et pour ça, je ne me voyais pas faire autrement que par un professionnel. Surtout quand j'ai vu que les dimensions changeaient en fonction du nombre de pages pour la tranche du livre papier, et toutes les autres petites contraintes techniques qui m'ont effrayé. Je suis ravie d'être passée par un graphiste même si c'est un coût non négligeable, mais avec un temps et de la volonté, on peut très bien la faire soi-même. D'ailleurs pour l'ebook, une seule couverture suffit.

Et après ? Et bien sur KDP, la publication est franchement rapide. On choisit le format désiré (broché, relié ou ebook), et ensuite il y a trois étapes :

- La description avec le titre, le nom de l'auteur, le numéro du tome si c'est une saga, le résumé, les mots clés et les rubriques correspondantes au roman.

- Le contenu : c'est dans cette rubrique que l'on obtient l'ISBN fourni par Amazon, que l'on choisit la couleur du papier, la brillance ou non de la couverture. Puis on charge le texte et la couverture, et on peut prévisualiser le tout. - Prix : on arrive à cette dernière partie quand on a validé les trois précédentes. Et il va falloir fixer le prix. Attention, le prix du broché ne doit pas inclure la TVA contrairement au prix de l'ebook.


Une fois arrivé là, on peut commander une épreuve papier du roman afin de se rendre compte du résultat avant la validation final. Suite au prochain post ;)


J'espère que ce post t'aura intéressé et aiguillé,

N'hésite pas à me laisser un petit commentaire, je te répondrais avec plaisir !


A bientôt,

Tendrement,


Virginie.



4 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout